Le Pôle magnétique Jean-Yves Plamont

Publication 19 octobre 2016
12,00 EUR (11,37 EUR HT)

Le Pôle magnétique, Jean-Yves Plamont, poésie, hors collection, 12x19,5 cm, 54 p., 2016, ISBN : 978-2-913388-83-3

Présentation

« Les poèmes de Diego s’inscrivent dans la mouvance du néo pop nostalgique » dixit l’auteur.

C’est doux, c’est tendre, c’est ingénu, c’est parfaitement ficelé, on sourit, on s’émeut... – bon Dieu, j’allais oublier de te dire ça... – c’est exactement ce que j’ai ressenti à te lire.
- Léo Montillot, in Notes de lecture, Jean-Yves Plamont : L’Humour tendre, revue littéraire numérique Les Années

PDF - 109.5 ko
Article de la revue Les Années, N° 80 : Poésie

Extrait

Mon manteau polaire est tellement épais. Katarina n’entend plus mon cœur qui bat pour Katarina.

Katarina sur le dos d’un ours blanc, ça fait très Greenpeace and Love.

Les négociations sont bloquées. Le pingouin interprète ne sait pas traduire coquelicot.

À l’entrée de la colonie de pingouins, Diego lit NO SMOKING. Il retourne dans son igloo se changer.

Katarina, j’ai deux tickets pour la prochaine aurore boréale et nos numéros se suivent.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

L’auteur

La Collection

L’Errance, la dérive, la trace Carnets du graphomane Dits d’elle Un alibi de rêve Ouverture du cri Une voix pour Orphée Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Petit traité d’éducation lubrique Opéré bouffe Banlieue nord Pays simple Corps antérieur L’Impossible Manque L’Incomparable promenade Des sourires et des pommes La Belle vitesse Lavoir de toutes les couleurs Fragments du solstice Tacatam Blues Où patiente la lumière Presque le bonheur La Ville est mosaïque Labyrinthe Mange-Matin Le Vingt-deux octobre L’Enfant sur la branche Si petits les oiseaux C’est des poèmes ? Course libre Circé ou Une agonie d’insecte