La Couleur tensive Maurice Benhamou

Publication 2003
12,00 EUR (11,37 EUR HT)

La Couleur tensive, Maurice Benhamou, aphorismes, 6 peintures originales de Jacques Clauzel en quadrichromie, 17x24 cm, 40p., 2003, ISBN : 2.913388.43.4

Présentation

Qu’est-ce qui fait une peinture ? La couleur ? Le vide dans lequel elle s’inscrit ? Maurice Benhamou pose ici, comme des axiomes, 57 propositions pour définir ce qui se joue dans une toile. « Il y a la couleur et le surgissement de la couleur. Le chromatisme et l’effet tensif. » De l’événementiel a lieu lorsqu’une couleur vient occuper un espace vide, s’inscrire dans du vide ou modifie par voisinage les autres couleurs qui l’entourent.
Posés comme des aphorismes, les axiomes de Maurice Benhamou tracent d’infinies voies de réflexion autour de l’art. Sans perdre de vue, bien évidemment, le plaisir qui naît de la confrontation à la peinture : « Aller au-devant de l’espace plastique, c’est regarder le tableau en amant et non plus en professeur ou en savant. »
Magnifiquement accompagné par le peintre Jacques Clauzel, Maurice Benhamou a composé ici un livre indispensable pour tout amateur d’art.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Jardin comme posé
dans ma mémoire j’ai neuf ans.
Le tilleul est rutilant le
silence éclabousse au milieu de l’été et
tant d’abeilles dans les branches.
Ce que je peux m’emmerder ! »
Dominique Fabre
Avant les monstres

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Le Barillet : variations dramatiques T2 Le Bruissement des mots Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Casanova et la belle Montpelliéraine Variations sur des carnets Des rêves au fond des fleurs C’est l’Eté Rire parmi les hirondelles Toboggans des maisons Ils Entrée en matière L’Evolution des paysages Capitaine des myrtilles Rien qu’une ombre inventée La Liesse populaire en France L’Impatience L’Etoffe des Corps Tiens bon la rampe Fin’ Amor À la Dublineuse Mobilis in mobilier Carnets respiratoires Le Faraud séant Autobiographie d’un autre Rien qui porte un nom Résidences secondaires Dans le vent du chemin En avant l’enfanfare ! Corps antérieur Circé ou Une agonie d’insecte