Actualité À Rennes, une représentation inspirée des œuvres de Christian Prigent

, par Hélène Boinard

Les 24 et 25 novembre 2017 à 20h30 auront lieu les représentations de Saoul silence suivi de Expérience n° hein ? de Stéphane Keruel, par la Compagnie Le Chant de la carpe.
Un solo bicéphale composé d’un larynx et d’un saxophone nous entraîne dans l’exploration jubilatoire des hiatus entre corps et langue, mot et chose, poésie et réel. Il s’agit de faire perdre au langage un peu de sa prétention à pouvoir dire le réel.
D’après Christian Prigent, Une erreur de la nature, Editions P.O.L. Et Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas, Editions Cadex.
Avec Stéphane Keruel (voix) et Edwige Fouquet (voix et saxophone). Contribution à la mise-en-scène de Lionel François et Magali Perrinet.
Durée : 1 heure. A partir de 12 ans accompagné. Place à l’unité : 10 Euros.
À La Station théâtre (l’or noir de la langue) 1 route de Rennes 35520 La Mézière (12 km au nord de Rennes). Le public est accueilli à partir de 19h30 et les réservations se font par mail à lastationtheatre@gmail.com ou par téléphone au 06 41 56 47 01. Attention : petite jauge de 50 places. Lien internet :

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aucun visage ne paraissait jamais aux wagons. Le train bleu n’avait pas de fenêtres.
La glace voilait tout. »
Pierre Cendors
Le Voyageur sans voyage

L’Indifférent Casanova et la belle Montpelliéraine Maélo Un rossignol sur le balcon Tu me libellules Toro Entrée en matière Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Pour apprendre la paix à nos enfants Carnets du jardin de la Madeleine Fragments du solstice Tacatam Blues Fidèles félidés Stabat Mater Petit traité d’éducation lubrique Crobards et mounièques gLoire(s) Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Marie-Gasparine Les Montagnes du soir Non lieu provisoire Encyclopédie cyclothymique Dans le vent du chemin La Toile de la foraine - Lyon : portrait Lavoir de toutes les couleurs L’Enfant sur la branche Carnets du graphomane Le Barillet : variations dramatiques T2 Erratiques Chroniques d’un promeneur assis