Actualité Christian Prigent et Jean-Pierre Verheggen les 19 et 20 mars 2011 à Calais (62)

, par Hélène Boinard


Le Musée des Beaux-Arts de Calais participe au festival de poésie contemporaine 5/cinq organisé par l’association décap(s). Il accueille le dimanche 20 mars à partir de 16h les poètes Christian Prigent et Vanda Benes, Cécile Richard et Jean Pierre Verheggen. Le festival 5/cinq s’inscrit dans le cadre du Printemps des Poètes 2011. Intitulé cette année « Poète, bête de rive » le festival s’ouvre sur une citation de Christian Prigent, tirée de son livre À quoi bon encore des poètes ? (P.O.L éditeur, 1996) : c’est à dire tant qu’il y aura du parlant, de l’humain, de l’humain inquiet, il y aura une exigence de « poésie ». Cette exigence de “poésie”, l’association décap(s) souhaite la faire partager à celles et ceux que cette inquiétude de la langue étonne encore. Rens. sur le site de décap(s).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Dans trente ans maximum, ce serait l’hospice, car sans femme ni enfants, qui s’occuperait du vieillard libidineux que je serais devenu ? Est-ce que je baverais sur les infirmières ? Allongé dans mon cercueil, est-ce que je banderais encore ? »
Christian Garcin
Circé ou Une agonie d’insecte

Le Chat Ouverture du cri Poèmes poids plume Les Chiens du vent Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte L’Impatience Fragments du solstice Petit traité d’éducation lubrique Mi-ville mi-raisin Mobilis in mobilier L’Italien Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Chambre de feuilles Le Barillet : variations dramatiques T2 Cheminement vers le rien Les Madones du trottoir L’Evolution des paysages Pour apprendre la paix à nos enfants Les Montagnes du soir Les Choses n’en font qu’à leur tête À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) L’Indifférent L’Existence poétique La Belle vitesse En toutes circonstances Course libre Vladivostok, aller simple Les Macchabs vites Dits d’elle Le Jour se lève encore