Actualité Christian Prigent et Jean-Pierre Verheggen les 19 et 20 mars 2011 à Calais (62)

, par Hélène Boinard


Le Musée des Beaux-Arts de Calais participe au festival de poésie contemporaine 5/cinq organisé par l’association décap(s). Il accueille le dimanche 20 mars à partir de 16h les poètes Christian Prigent et Vanda Benes, Cécile Richard et Jean Pierre Verheggen. Le festival 5/cinq s’inscrit dans le cadre du Printemps des Poètes 2011. Intitulé cette année « Poète, bête de rive » le festival s’ouvre sur une citation de Christian Prigent, tirée de son livre À quoi bon encore des poètes ? (P.O.L éditeur, 1996) : c’est à dire tant qu’il y aura du parlant, de l’humain, de l’humain inquiet, il y aura une exigence de « poésie ». Cette exigence de “poésie”, l’association décap(s) souhaite la faire partager à celles et ceux que cette inquiétude de la langue étonne encore. Rens. sur le site de décap(s).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

Le Chat Mi-ville mi-raisin Le Congrès d’automne À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Le Voyageur sans voyage Course libre Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova La hulotte n’a pas de culotte L’Errance, la dérive, la trace Sillages Le Bruissement des mots Poèmes et lettres d’amour La Momie de Roland Barthes Chambre de feuilles Le Vent du dehors Pays simple Où patiente la lumière Maintenant la nuit La Source Stilb suivi de Iréniques L’Oiseau de nulle part L’Enfant sur la branche L’Imaginaire & Matières du seuil gLoire(s) Des rêves au fond des fleurs Coquerets et coquerelles Arènes 42 Fragments du solstice C’est papa qui conduit le train L’Ordinaire, la métaphysique