Actualité Christian Prigent et Jean-Pierre Verheggen les 19 et 20 mars 2011 à Calais (62)

, par Hélène Boinard


Le Musée des Beaux-Arts de Calais participe au festival de poésie contemporaine 5/cinq organisé par l’association décap(s). Il accueille le dimanche 20 mars à partir de 16h les poètes Christian Prigent et Vanda Benes, Cécile Richard et Jean Pierre Verheggen. Le festival 5/cinq s’inscrit dans le cadre du Printemps des Poètes 2011. Intitulé cette année « Poète, bête de rive » le festival s’ouvre sur une citation de Christian Prigent, tirée de son livre À quoi bon encore des poètes ? (P.O.L éditeur, 1996) : c’est à dire tant qu’il y aura du parlant, de l’humain, de l’humain inquiet, il y aura une exigence de « poésie ». Cette exigence de “poésie”, l’association décap(s) souhaite la faire partager à celles et ceux que cette inquiétude de la langue étonne encore. Rens. sur le site de décap(s).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

Le Voyageur sans voyage Goutte d’eau Fragments d’un désastre Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas La Mort de Woyzeck Tu me libellules Chants de la tombée des jours Rien qui porte un nom L’Impossible Manque L’Impatience Des sourires et des pommes Une cigale dans la tête En toutes circonstances Presque le bonheur Chroniques d’un promeneur assis Le Taureau, la rose, un poème L’Ordinaire, la métaphysique Rien qu’une ombre inventée L’Œuvre au Nord Le Chant du destin La Guerre entre les arbres L’Œil tourné La Belle vitesse Fin’ Amor Pleine lucarne Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Vladivostok, aller simple La Langue et ses monstres La Nuit du libertin L’Incomparable promenade