Actualité Du 8 au 29 avril : transsibérien poétique pour Jean-Pierre Splimont

, par Hélène Boinard


Jean-Pierre Spilmont et Bernard Chambaz partent en Russie à l’occasion du Printemps des poètes 2007. La manifestation est pilotée par le SCAC de l’Ambassade, soutenue par le MAE et le Ministère de la culture français, relayée par l’organisation française « printemps des poètes » et les partenaires universitaires russes. Notre auteur effectuera un voyage à travers la Russie en train, de Nijni-Novgorod à Vladivostok. Bernard Chambaz le rejoindra pour une série de conférences, puis les deux poètes iront clôturer la manifestation à Moscou. Ils rédigeront, en coopération avec les personnes rencontrées dans les villes, un carnet de voyage poétique publié ensuite sur le site Internet de l’association Printemps des poètes, Francomania et les sites des universités partenaires.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

La Traversée des grandes eaux Encyclopédie cyclothymique C’est des poèmes ? Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Le Loir atlantique Rien qu’une ombre inventée Un éditeur... Voilà ! Triptike L’Œuvre au Nord Petites proses voyageuses Les Chiens du vent Le Jour se lève encore La Liesse populaire en France Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Un oursin Le Barillet : variations dramatiques T2 Opéré bouffe Une cigale dans la tête Lavoir de toutes les couleurs Petit traité d’éducation lubrique Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Mi-ville mi-raisin Vladivostok, aller simple Des garous et des loups Résidences secondaires Où qu’on va après ? Fragments d’une ville fantôme C’est papa qui conduit le train Ciel inversé 2 Pleine lucarne