Actualité François Salvaing aux Correspondances de Manosque le 27 septembre

, par Hélène Boinard


Le festival des Correspondances de Manosque se déroulera du mercredi 26 au dimanche 30 septembre : tout au long de la journée se succèdent des correspondances multiples entre textes, lectures, écrivains (notre ami Raymond Federman sera de la partie) et public, qui ont lieu en plein air, sur les places du vieux Manosque, à la terrasse des cafés, dans la petite salle du théâtre Jean Le Bleu... En soirée, place à la mise en voix, aux textes portés par de grands comédiens, aux croisements inédits entre littérature et musique. De jeudi à samedi, en fin de journée, la librairie du Poivre d’âne et l’équipe des Correspondances vous convient à trinquer avec les auteurs invités du festival. L’occasion de discuter avec eux en toute simplicité ou de faire dédicacer leurs livres... Le « tête à tête » avec François Salvaing a lieu le jeudi à 16 h 30, place de l’Hôtel-de-Ville. Ce café littéraire, ouvert au public, est animé par Pascal Jourdana. Vous pourrez retrouver l’auteur d’Un alibi de rêve aux apéros de la librairie du Poivre d’âne, à 19 h au 9 place de l’Hôtel-de-Ville, ainsi qu’aux apéros littéraires du comité de lecture le lendemain à 11h, place Marcel Pagnol. Rens. 04 92 72 75 81 ou site Internet.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Rien n’est plus discourtois que de voir un monsieur bander sans lui tendre, aussitôt, la main. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime L’Ombre nue Parfois Carnets du jardin de la Madeleine Fragments du solstice La Guerre entre les arbres La Poignée de porte Le Bruissement des mots Tu me libellules L’Errance, la dérive, la trace Marie-Gasparine Un rossignol sur le balcon Monsieur l’évêque avec ou sans mitre On disait Des étoiles sur les genoux Entrée en matière Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Rien qui porte un nom L’Insu Mange-Matin Circé ou Une agonie d’insecte Corps antérieur Animalimages Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Les Visages et les voix Profondeur du champ de vol En toutes circonstances Des rêves au fond des fleurs