Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Le Voyageur sans voyage Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Carnets des solitudes La Belle vitesse Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Carnets du jardin de la Madeleine La Nuit du libertin La Poignée de porte C’est des poèmes ? Mon chat son chien et le cochon du voisin L’Œuvre au Nord Bavard au cheval mort et compagnie La Ville est mosaïque Non lieu provisoire Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Triptike La Chambre bouleversée Les Montagnes du soir La Peur et son éclat Arènes 42 Le Loir atlantique Solaire Coquerets et coquerelles Des rêves au fond des fleurs Le Barillet : variations dramatiques T2 Matière du temps 2 La Langue au chat Des sourires et des pommes Animalimages Une voix pour Orphée