Le Pôle magnétique
Jean-Yves Plamont

publication 19 octobre 2016
12,00  (11,37  HT)

Le Pôle magnétique, Jean-Yves Plamont, poésie, hors collection, 12x19,5 cm, 54 p., 2016, ISBN : 978-2-913388-83-3

Présentation

« Les poèmes de Diego s’inscrivent dans la mouvance du néo pop nostalgique » dixit l’auteur.

C’est doux, c’est tendre, c’est ingénu, c’est parfaitement ficelé, on sourit, on s’émeut... – bon Dieu, j’allais oublier de te dire ça... – c’est exactement ce que j’ai ressenti à te lire.
 Léo Montillot, in Notes de lecture, Jean-Yves Plamont : L’Humour tendre, revue littéraire numérique Les Années

Article de la revue Les Années, N° 80 : Poésie

Il faut aussi insister sur la structure éclatée, kaléidoscopique de l’écriture de Jean-Yves Plamont : la modernité s’y moque des complexités de l’écriture dans une rafraîchissante naïveté, où le non-sens, les jeux de mots, la créativité et la fantaisie surgissent à chaque petit texte. Ses poèmes sont réjouissants et inventifs. Vous en sortirez ragaillardis. (…) Si vous avez fui la poésie contemporaine, lisez au moins Jean-Yves Plamont.
 François-Xavier Farine, in actualitte.com, Le Pôle magnétique, de Jean-Yves Plamont : tombe la neige...

Extrait

Mon manteau polaire est tellement épais. Katarina n’entend plus mon cœur qui bat pour Katarina.

Katarina sur le dos d’un ours blanc, ça fait très Greenpeace and Love.

Les négociations sont bloquées. Le pingouin interprète ne sait pas traduire coquelicot.

À l’entrée de la colonie de pingouins, Diego lit NO SMOKING. Il retourne dans son igloo se changer.

Katarina, j’ai deux tickets pour la prochaine aurore boréale et nos numéros se suivent.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

L’auteur

La Collection

La Traversée des grandes eaux Tectonique des femmes Arènes 42 Les Montagnes du soir Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Tacatam Blues La Poignée de porte Fidèles félidés Autobiographie d’un autre Rimbaud, la tentation du soleil Carnets du graphomane La Nuit du libertin Nuitamment Une cigale dans la tête Le Chat Dits d’elle Non lieu provisoire Cheminement vers le rien La hulotte n’a pas de culotte Une clarté de passage La Liesse populaire en France Le Taureau, la rose, un poème Erratiques Fragments d’un meurtre La Close La Guerre entre les arbres Casanova et la belle Montpelliéraine La Couleur tensive Stabat Mater Ombres classées sans suite