Le Taureau, la rose, un poème
James Sacré

publication 1990
9,50 € (9,00 € HT)

Le Taureau, la rose, un poème, James Sacré, poème, 13 pierres noires de Denise Guilbert, coll. Marine, 15x22 cm, 40p., 1990, ISBN : 2.905910.13.5

Présentation

Où on retrouve le fameux boitement du vers et de la syntaxe, les singuliers mots-béquilles sur lesquels le lecteur comme l’auteur s’appuient pour avancer dans le poème, la simplicité presque archaïque des scènes, qui rapprochent encore le poète de celui qui le lit...
Le taureau dessine / Un geste précis / Et rouge assassine / Le monde et midi.
Où on retrouve aussi les influences poétiques médiévales et orientales, chères à l’auteur nomade...
La mise en page, complice du déhanchement de la langue, rend très fidèlement la singularité du style, dans un va-et-vient très souple de la forme à l’informe.

Extrait

Avec sa fesse en feu souple en soie la femme
Son visage en linges doux avec ses dentelles
Son foin les odeurs sa fouine tiède elle
Travaille à des treillis miraculeux des trames

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Voilà le miracle, songea-t-il, je ne pense à personne. Je ne pense à rien. Je pense seulement au billet dans ma poche, voilà tout. »
Éric Faye
Billet pour le Pays doré

L’auteur

Le plasticien

La Collection

La Close Coquerets et coquerelles Le Chant du destin Les Mots d’Alice Carnets respiratoires Les Explorateurs Maélo Non lieu provisoire La Momie de Roland Barthes Faire des études pour être mendiant Insensément ton corps Marie-Gasparine Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Une voix pour Orphée Le Faraud séant Ouverture du cri Les Choses n’en font qu’à leur tête Parfois Le Vent du dehors Stabat Mater Bavard au cheval mort et compagnie Zoophile contant fleurette La Belle vitesse C’est l’Eté Nuitamment Opéré bouffe La Nuit du libertin Crobards et mounièques Erratiques L’Italien