Actualité Lecture de Montagnes du soir de Lionel Bourg les 15 et 16 novembre à Chartres et Romorantin

, par Hélène Boinard


« L’Éclaircie », « lecture à vue basse et à voix haute » du chapitre premier du livre Les montagnes du soir de Lionel Bourg illustré par Bruno Danjoux. Lors de cette lecture, Bruno Danjoux danse et peint, cette fois-ci dans un plus grand format, ce mouvement de correspondance. « Il ne s’agit en aucun cas d’exposer la mal voyance mais plutôt d’instaurer un état sensible propre au recevoir. Comme pour le livre, cette danse-peinture n’a pas pour fonction de redoubler le discours, ni de le décorer, ni de supplanter une dose de rêverie à celui qui ne peut le faire avec les mots mais de créer des ponts, de s’appuyer sur le texte, de l’user, de le cureter, de »forer des trous" à la surface du langage pour que l’œil se retourne et qu’apparaisse enfin un autre, visible en soi, éclaircie silencieuse et audible ». À l’Apostrophe, Médiathèque de Chartres, le jeudi 15 novembre à 15h (pour les scolaires) et 17h45 (tout public) : entrée libre ( au 1, boulevard Maurice Viollette) sur réservation auprès de l’association Danse au cœur : 02 37 36 42 68 ou danse.au.coeur@wanadoo.fr. Cette performance est organisée en partenariat avec Culture O Centre et la Halle aux grains - Scène nationale de Blois. À la Médiathèque municipale Jacques Thyraud de Romorantin-Lanthenay, le vendredi à 15h (pour les scolaires) et 18h30 (tout public) : entrée libre au 20, faubourg Saint-Roch.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Dans trente ans maximum, ce serait l’hospice, car sans femme ni enfants, qui s’occuperait du vieillard libidineux que je serais devenu ? Est-ce que je baverais sur les infirmières ? Allongé dans mon cercueil, est-ce que je banderais encore ? »
Christian Garcin
Circé ou Une agonie d’insecte

La Ville est mosaïque C’est papa qui conduit le train À la Dublineuse Toboggans des maisons Tiens bon la rampe Labyrinthe Marie-Gasparine L’Impatience Billet pour le Pays doré L’Œuvre au Nord Corps antérieur À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Où qu’on va après ? Le Pôle magnétique Une voix pour Orphée L’Evolution des paysages Le Chant du destin Pour apprendre la paix à nos enfants L’Italien L’Alimentation générale de Tombouctou Premières poésies (1950-1955) Rien qu’une ombre inventée Rien qui porte un nom L’Etoffe des Corps Un éditeur... Voilà ! Parfois Des garous et des loups Les Explorateurs De purs désastres, édition aggravée Casanova et la belle Montpelliéraine