Actualité Lydie Salvayre…

, par Hélène Boinard

a le plaisir de vous annoncer la parution de son livre Marcher jusqu’au soir, le 3 avril 2019 chez Stock.
L’humeur railleuse et le verbe corrosif, Lydie Salvayre se saisit du prétexte d’une nuit passée au musée Picasso pour questionner le milieu artistique et ses institutions. Se tournant vers son enfance de pauvre bien élevée et abordant sans masque son lien à un père redouté et redoutable, elle essaie de comprendre comment s’est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d’intimidation, tout en faisant l’éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

Quatre écoutes du tonnerre Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Course libre L’Homme traversé Tiens bon la rampe Toro On disait L’Impossible Manque L’Ourlet du ciel Rien qui porte un nom La hulotte n’a pas de culotte Opéré bouffe La Halte belge Mobilis in mobilier Circé ou Une agonie d’insecte Bavard au cheval mort et compagnie Rire parmi les hirondelles Les Explorateurs Fin’ Amor Profondeur du champ de vol Autobiographie d’un autre Dits d’elle Ciel inversé 2 Chambre de feuilles Couleur jardin Avec des ailes L’Insu L’Errance, la dérive, la trace Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives L’Existence poétique