Actualité Lydie Salvayre…

, par Hélène Boinard

a le plaisir de vous annoncer la parution de son livre Marcher jusqu’au soir, le 3 avril 2019 chez Stock.
L’humeur railleuse et le verbe corrosif, Lydie Salvayre se saisit du prétexte d’une nuit passée au musée Picasso pour questionner le milieu artistique et ses institutions. Se tournant vers son enfance de pauvre bien élevée et abordant sans masque son lien à un père redouté et redoutable, elle essaie de comprendre comment s’est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d’intimidation, tout en faisant l’éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Couleur jardin Corps antérieur Les Mots d’Alice Où qu’on va après ? Animalimages Entrée en matière La Tombe d’un jeu d’enfant Poèmes poids plume En avant l’enfanfare ! Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Le Bec de la plume Le Chant du destin Les Explorateurs La hulotte n’a pas de culotte Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Chair de Sienne Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances L’Ordinaire, la métaphysique Pays simple La Toile de la foraine - Lyon : portrait Nuitamment La Ville autour Maintenant la nuit Valleuse Chroniques d’un promeneur assis Ouverture du cri Matière du temps 1 Un oursin Les Madones du trottoir Quatre écoutes du tonnerre