Premières poésies (1950-1955) Marcelin Pleynet

Publication 1987
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aucun visage ne paraissait jamais aux wagons. Le train bleu n’avait pas de fenêtres.
La glace voilait tout. »
Pierre Cendors
Le Voyageur sans voyage

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Zoophile contant fleurette On disait Carnets des solitudes Chambre de feuilles Marie-Gasparine Banlieue nord Rien qu’une ombre inventée Fragments d’une ville fantôme L’Or de l’air En toutes circonstances Mobilis in mobilier La Couleur tensive La Liesse populaire en France Pleine lucarne Pour apprendre la paix à nos enfants Le Taureau, la rose, un poème C’est l’Eté Colomb, Cortez & Cie L’Ourlet du ciel L’Errance, la dérive, la trace Encyclopédie cyclothymique Tacatam Blues La Belle vitesse Où patiente la lumière Mange-Matin Casanova et la belle Montpelliéraine C’est des poèmes ? Ciel inversé 2 L’Enceinte Le Soleil oiseleur