Premières poésies (1950-1955)
Marcelin Pleynet

publication 1987
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce n’est pas moi qui risquait de la combler jusqu’à la faire exister. Je préfère me tenir sur le seuil, caresser les corps plutôt que les posséder. »
Jean-Claude Hauc
L’indifférent

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Pays simple La Liesse populaire en France Bavard au cheval mort et compagnie Rire parmi les hirondelles L’Enceinte L’Ordinaire, la métaphysique L’Imaginaire & Matières du seuil Dits d’elle L’Enfance est mon pays natal La Toile de la foraine - Lyon : portrait Un oursin Le Sens du toucher Sillages Mange-Matin Tectonique des femmes Un éditeur... Voilà ! Pour mon ours blanc Matière du temps 1 Course libre On disait La Close Dans les jardins mouillés Petites proses voyageuses Le Bel aujourd’hui Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Tiens bon la rampe Des sourires et des pommes Où patiente la lumière Friches De purs désastres, édition aggravée