Quatre écoutes du tonnerre
Philippe Lekeuche

11,50 € (10,90 € HT)

Quatre écoutes du tonnerre, Philippe Lekeuche, récit, gouache d'Isabelle Nouwynck, co-édition avec Les Éperonniers, coll. L'Ostiaque, 13x19 cm, 96 p., 1990, ISBN : 2.905910.17.8

Présentation

Je me suis soulevé au-dessus de toi et de moi. Le Je et le Tu prirent fin. La chute sera certaine, nous retomberons dans les mots. Chacun aura le sien. Nous retrouverons nos corps. Tu riras. Il y aura un livre, c’est inévitable...
Par ce texte, je voulais dire quelque chose de vrai, de véridique pour une fois. D’insupportable. Je me suis risqué à mourir, à vivre. J’ai osé prendre la parole, quitte à me faire bannir de la Cité. Que le “frère humain” qui pérégrinera jusqu’au bout de ce texte, sache que le même salut nous exulte, nous exallte et nous sauve.
- P.L.

Extrait

(...) Tu disais : attention, le texte s’articule, il y a des sens qui vont te prendre ! Je regardais autour : je ne voyais que ton air, que ta face d’ange. Je m’agrippais à ta figure, j’essuyais la surface de tes yeux, te gommais du visible. Rien n’y fit ! Je le sus : ton absence me rendait l’âme, la sagesse me gagna. Je perdais cependant l’Esprit, la folie nécessaire. A nouveau, tout se versait dans le solide.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

L’auteur

Le plasticien

La Collection

L’Oiseau de nulle part La Halte belge Les Macchabs vites Un oursin L’Etoffe des Corps Les Chiens du vent L’Italien Journal de l’homme arrêté Encre Nuitamment Mi-ville mi-raisin L’Enfance est mon pays natal La Poignée de porte Carnets du jardin de la Madeleine Fin’ Amor Sillages Crobards et mounièques Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances L’Existence poétique Erratiques L’Homme traversé Maélo Villégiatures & Cie Le Faraud séant Pour mon ours blanc L’Or de l’air Encyclopédie cyclothymique Rien qu’une ombre inventée L’Errance, la dérive, la trace La Peur et son éclat