Quatre écoutes du tonnerre
Philippe Lekeuche

11,50  (10,90  HT)

Quatre écoutes du tonnerre, Philippe Lekeuche, récit, gouache d'Isabelle Nouwynck, co-édition avec Les Éperonniers, coll. L'Ostiaque, 13x19 cm, 96 p., 1990, ISBN : 2.905910.17.8

Présentation

Je me suis soulevé au-dessus de toi et de moi. Le Je et le Tu prirent fin. La chute sera certaine, nous retomberons dans les mots. Chacun aura le sien. Nous retrouverons nos corps. Tu riras. Il y aura un livre, c’est inévitable...
Par ce texte, je voulais dire quelque chose de vrai, de véridique pour une fois. D’insupportable. Je me suis risqué à mourir, à vivre. J’ai osé prendre la parole, quitte à me faire bannir de la Cité. Que le “frère humain” qui pérégrinera jusqu’au bout de ce texte, sache que le même salut nous exulte, nous exallte et nous sauve.
 P.L.

Extrait

(...) Tu disais : attention, le texte s’articule, il y a des sens qui vont te prendre ! Je regardais autour : je ne voyais que ton air, que ta face d’ange. Je m’agrippais à ta figure, j’essuyais la surface de tes yeux, te gommais du visible. Rien n’y fit ! Je le sus : ton absence me rendait l’âme, la sagesse me gagna. Je perdais cependant l’Esprit, la folie nécessaire. A nouveau, tout se versait dans le solide.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

L’auteur

Le plasticien

La Collection

C’est l’Eté Entrée en matière Lavoir de toutes les couleurs Profondeur du champ de vol Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Tiens bon la rampe Bavard au cheval mort et compagnie Circé ou Une agonie d’insecte La Couleur tensive Carnets du jardin de la Madeleine L’Œuvre au Nord La poésie est facile Billet pour le Pays doré Le Loir atlantique Couleur jardin Rimbaud, la tentation du soleil La Source Le Soleil oiseleur La Traversée des grandes eaux L’Errance, la dérive, la trace Rien qu’une ombre inventée Ombres classées sans suite Les Madones du trottoir Solaire Le Taureau, la rose, un poème Un éditeur... Voilà ! L’Existence poétique Arènes 42 Si petits les oiseaux L’Impossible Manque