Actualité Soirée Daniel Biga à Nantes le 13 juin

, par Hélène Boinard


Dans le cadre des Poèmes en cavale de la Maison de la Poésie de Nantes : une soirée mesclun et plutôt surprise ! Après six années de bons et loyaux services en tant que président de la Maison de la Poésie de Nantes dont il a instigué le renouveau, Daniel Biga se libère de ses obligations présidentielles ; alors l’équipe a souhaité ne pas le laisser partir comme ça et a tenu à célébrer l’homme et le poète, joindre à cette soirée festive (présentée par Bernard Bretonnière) quelques amis proches du poète et de l’homme pour la rendre bigarrée ; lui offrir une biga soirée ! Pour preuve, notre amie Delphine Bretesché sera de la fête... Avec la participation de la librairie Vent d’Ouest et du Pannonica. À 19h30 au Pannonica : 9 rue Basse Porte à Nantes (proche de la place et du marché Talensac en plein coeur de Nantes, au-dessous de la salle Paul-Fort). Tarif : 3 euros / abonnés : gratuit. Rens. 02 40 69 22 32

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce n’est pas moi qui risquait de la combler jusqu’à la faire exister. Je préfère me tenir sur le seuil, caresser les corps plutôt que les posséder. »
Jean-Claude Hauc
L’indifférent

La Momie de Roland Barthes Une voix pour Orphée Où patiente la lumière La Source Les Eaux noires Stilb suivi de Iréniques Rien qui porte un nom La Couleur tensive Mobilis in mobilier Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Friches Les Choses n’en font qu’à leur tête La Poignée de porte La Liesse populaire en France Le Barillet : variations dramatiques T2 Une clarté de passage Le Vingt-deux octobre À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Le Congrès d’automne La Nuit du libertin Carnets des solitudes Dans le vent du chemin Dans la présente abjection des mondes Non lieu provisoire Poèmes et lettres d’amour Valleuse Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova C’est papa qui conduit le train Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Le Sentiment de la nature