Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce que nous entendions par ’peinture’ il y a peu de temps encore n’occupe plus aujourd’hui qu’une place infime dans le territoire de tout ce qui revendique ce nom. »
Christian Prigent
Le Sens du toucher

Variations sur des carnets Dans le vent du chemin Non lieu provisoire Le Sens du toucher Le Bel aujourd’hui Dits d’elle La hulotte n’a pas de culotte L’Etoffe des Corps Matière du temps 2 Avec des ailes La Liesse populaire en France L’Indifférent Mi-ville mi-raisin Colomb, Cortez & Cie La Peur et son éclat Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Le Bruissement des mots Poèmes poids plume De purs désastres, édition aggravée Si petits les oiseaux Le Bec de la plume Premières poésies (1950-1955) Où qu’on va après ? Un oursin L’Enfant sur la branche Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) On disait La Chambre bouleversée Cheminement vers le rien Circé ou Une agonie d’insecte