Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

Mobilis in mobilier Tacatam Blues Le Vent du dehors Labyrinthe Mange-Matin Pour apprendre la paix à nos enfants Cheminement vers le rien La Belle vitesse Le Barillet : variations dramatiques T2 Casanova et la belle Montpelliéraine Le Vingt-deux octobre Pays simple Des étoiles sur les genoux Ciel inversé 2 Avant les monstres La Close gLoire(s) Arènes 42 Fin’ Amor En toutes circonstances La Nuit du libertin Banlieue nord Bavard au cheval mort et compagnie Des sourires et des pommes Petites proses voyageuses Mon chat son chien et le cochon du voisin Entrée en matière Coquerets et coquerelles Les Montagnes du soir La Ville est mosaïque