Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

Le Taureau, la rose, un poème La poésie est facile Dans les jardins mouillés 33 Voix Le Pôle magnétique La Couleur tensive Une clarté de passage Carnets du jardin de la Madeleine L’Impatience Les Visages et les voix Encyclopédie cyclothymique Pays simple Ciel inversé 1 L’Etoffe des Corps Le Vent du dehors L’Existence poétique L’Ombre nue Corps antérieur Valleuse Les Choses n’en font qu’à leur tête Musée de l’os et de l’eau Opéré bouffe Un rossignol sur le balcon La hulotte n’a pas de culotte Les Eaux noires Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Non lieu provisoire L’Insu Petit traité d’éducation lubrique Les Montagnes du soir