Actualité Une phrase pour ma mère de Christian Prigent, par Jean-Marc Bourg, à Paris, du 12 janvier au 13 février 2011

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère de Christian Prigent (P.O.L) : Une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, s’enroule en un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure tutélaire de la mère. Spectacle mis en scène et interprété par Jean-Marc Bourg, que nous vous recommandons vivement (nous y avons assisté il y a quelques années, c’est splendide ! Et vous aurez le choix, il y a 25 représentations...) À la Maison de la Poésie de Paris, rens. et rés. sur son site ou Maison de la poésie - Passage Molière - 157, rue Saint-Martin- 75003 Paris - 01 44 54 53 00 (M° Rambuteau - RER Les Halles)

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« les persiennes déplient un air d’accordéon dans l’éventail des jours
danser les matins de réveillon demeure accessoire »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

Rien qu’une ombre inventée Tectonique des femmes La Langue et ses monstres Où qu’on va après ? L’Homme traversé Le Soleil oiseleur Carnets respiratoires La Ville est mosaïque On disait Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Zoophile contant fleurette Le Chat Variations sur des carnets C’est des poèmes ? Des rêves au fond des fleurs Un cri Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas L’Impossible Manque Dits d’elle Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Les Madones du trottoir Un rossignol sur le balcon Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Casanova et la belle Montpelliéraine Parfois Les Choses n’en font qu’à leur tête Course libre Un oursin La poésie est facile Une voix pour Orphée