L’Ourlet du ciel
Jean-Marie de Crozals

publication 1999
21,00  (19,91  HT)

L'Ourlet du ciel, Jean-Marie de Crozals, poèmes, 10 goudrons de Daphné Brottet, coll. David, 15x21.5 cm, 168 p., 1999, ISBN : 2.913388.06.X

Présentation

L’Ourlet du ciel : là où les lèvres du monde - terre et ciel - se rejoignent, baisent l’espace temps d’une parole qui doucement s’ouvre à nous à l’intérieur de toi, ainsi disparaissant pour être, dans la forge du soufle, abandonnés à la Beauté sans appui, humus céleste, bleu incarné dans la distance des pieds à la tête ; le vent dehors coulé dans la langue, mains jointes à l’infini.

Extrait

Maintenant
En ce lieu de nulle part
Lit de notre Jouissance
Tu es nue et une
Née du Présent et de l’Amour infini
Retournant au même
L’Amour merveilleux de notre jaillissement
Immobile
Naît à l’unité et à la nudité de notre Abandon
Ainsi
En sa limpidité détachée
L’Amour au Monde
Ni vivant ni mort
Ne demande plus rien au Monde
Ni à quoi que ce soit
Ni à qui que ce soit
Tout s’accomplissant
À la perfection
Dans le dénuement de la Lumière

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

Le plasticien

La Collection

Marie-Gasparine La hulotte n’a pas de culotte Tiens bon la rampe Arènes 42 Les Montagnes du soir Couleur jardin Musée de l’os et de l’eau Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Le Sentiment de la nature Avant les monstres Ouverture du cri Fragments du solstice Tectonique des femmes Crobards et mounièques Corps antérieur Un habitué des courants d’air Des rêves au fond des fleurs Fragments d’une ville fantôme Les Visages et les voix Rien qui porte un nom Triptike Faire des études pour être mendiant Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Non lieu provisoire La Peur et son éclat Sillages Chambre de feuilles Un rossignol sur le balcon La Source L’Etoffe des Corps