L’Ourlet du ciel
Jean-Marie de Crozals

publication 1999
21,00 € (19,91 € HT)

L'Ourlet du ciel, Jean-Marie de Crozals, poèmes, 10 goudrons de Daphné Brottet, coll. David, 15x21.5 cm, 168 p., 1999, ISBN : 2.913388.06.X

Présentation

L’Ourlet du ciel : là où les lèvres du monde - terre et ciel - se rejoignent, baisent l’espace temps d’une parole qui doucement s’ouvre à nous à l’intérieur de toi, ainsi disparaissant pour être, dans la forge du soufle, abandonnés à la Beauté sans appui, humus céleste, bleu incarné dans la distance des pieds à la tête ; le vent dehors coulé dans la langue, mains jointes à l’infini.

Extrait

Maintenant
En ce lieu de nulle part
Lit de notre Jouissance
Tu es nue et une
Née du Présent et de l’Amour infini
Retournant au même
L’Amour merveilleux de notre jaillissement
Immobile
Naît à l’unité et à la nudité de notre Abandon
Ainsi
En sa limpidité détachée
L’Amour au Monde
Ni vivant ni mort
Ne demande plus rien au Monde
Ni à quoi que ce soit
Ni à qui que ce soit
Tout s’accomplissant
À la perfection
Dans le dénuement de la Lumière

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« L’aube était là lorsqu’ils sortirent de la ville. C’était le moment des tristes couleurs dans le ciel. »
Hubert Mingarelli
La Source

Le plasticien

La Collection

Le Sens du toucher Rimbaud, la tentation du soleil La poésie est facile En herbe Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Goutte d’eau Pour apprendre la paix à nos enfants Couleur jardin Mon chat son chien et le cochon du voisin À la Dublineuse La Close Zoophile contant fleurette Carnets du graphomane Le Congrès d’automne L’Ombre nue Rire parmi les hirondelles Toro L’Ourlet du ciel Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte C’est papa qui conduit le train Une clarté de passage Premières poésies (1950-1955) Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Le Barillet : variations dramatiques T2 Stabat Mater L’Impossible Manque Rien qu’une ombre inventée Stilb suivi de Iréniques Marie-Gasparine La Mort de Woyzeck