La Belle vitesse Ariane Dreyfus

7,50 EUR (7,11 EUR HT)

La Belle vitesse, Ariane Dreyfus, illustrations de Valérie Linder, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 56 p., 2002, ISBN : 9782840311324

Présentation

« Ce livre, je l’ai voulu traversé par la vitesse des enfants qui grandissent, l’enfance ne peut pas rester, les enfants sont toujours en train de disparaître.
Ainsi la poésie est-elle ce lieu où on peut appuyer sa tête un moment, son front en plein cœur de l’absence.
En veillant à ne pas serrer trop fort ceux qui comptent, que le poème reçoive aussi la fine vibration d’un visage unique. Qu’il contienne, hisse nos trésors jusqu’à l’inoubliable mais qu’il ne paralyse pas la vie : maintenir l’équilibre entre un dire aussi direct que la nudité, ce qui est le plus beau quand on y parvient, comme peau contre peau, et on ne pense à rien, tout est là, et ce besoin de la forme, qui apaise, éclaire, transmet. »

Extrait

Certains matins, ils pépient
plus que des oiseaux :
la nuit n’ose plus rien dire
alors nous ouvrons les yeux

les branches étaient
des chambres

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

L’auteur

Le plasticien

La Collection

La Ville autour La Mort est en feu Les Montagnes du soir Petit traité d’éducation lubrique La Halte belge De purs désastres, édition aggravée Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Le Taureau, la rose, un poème Parfois La Nuit du libertin En toutes circonstances Fragments d’une ville fantôme Course libre Un oursin Où patiente la lumière L’Absent Une cigale dans la tête Avant les monstres Quatre écoutes du tonnerre Dans le vent du chemin Rien qui porte un nom Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte À la Dublineuse Le Soleil oiseleur L’Imaginaire & Matières du seuil Les Mots d’Alice Tiens bon la rampe Maélo Le Faraud séant Villégiatures & Cie