La Close
Olivier Bernager

publication 1993
7,50 € (7,11 € HT)

La Close, Olivier Bernager, nouvelle,dessin de Maurice Roche, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 40 p., 1993, ISBN : 2.905910.42.9

Présentation

D’emblée on est saisi par une voix, une langue qui trébuche, répète, tente de trouver en elle la force d’échapper à la mort prochaine. Qui parle ? D’abord on ne sait pas. Est-ce une bête traquée à laquelle des chiens viennent prendre quelques lambeaux de chair ? Est-ce une femme ? Se poser la question c’est aussi se demander qui la pourchassent, cette victime. Des chasseurs ? Des barbares ? Des soldats, non loin de l’ombre portée des miradors ?
Olivier Bernager endosse cette voix, lui donne l’urgence à dire qui est aussi une urgence de la chair et du nom. La phrase va vite, les images violentes s’entrechoquent à la frontière de l’indicible, l’inavouable, l’inouï. La Close est un récit court mais bouleversant, de ceux qui restent longtemps en mémoire. De ceux qui font entendre une vérité impossible à faire comprendre. Un livre choc.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Si, dit Baptiste un doigt pointé vers le coteau, viennent de là-haut comme des petits morceaux de rires. »
Pierre Autin-Grenier
Un cri

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Casanova et la belle Montpelliéraine Rien qu’une ombre inventée La Langue et ses monstres Carnets respiratoires Le Faraud séant Non lieu provisoire Les Choses n’en font qu’à leur tête Petits bonheurs Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Opéré bouffe Le Perron Le Réel Labyrinthe Avant les monstres De purs désastres, édition aggravée Toro Pour apprendre la paix à nos enfants La Peur et son éclat Course libre Le Sentiment de la nature Bavard au cheval mort et compagnie Le Taureau, la rose, un poème Couleur jardin L’Enceinte L’Errance, la dérive, la trace Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Lavoir de toutes les couleurs Corps antérieur C’est papa qui conduit le train Petites proses voyageuses