Mobilis in mobilier
Christian Prigent

publication 1986
Ouvrage épuisé

Mobilis in mobilier, Christian Prigent, poèmes sur 20 collages originaux en cibachrome de Daniel Dezeuze, hors collection, 22x30 cm, 50 p., relié toile, 96 exemplaires signés, numérotés, 1986, 155€, ISBN : 2.905910.03.8

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

L’auteur

Le plasticien

Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Une cigale dans la tête L’Œil tourné Animalimages C’est papa qui conduit le train Colomb, Cortez & Cie Le Barillet : variations dramatiques T2 Un habitué des courants d’air Tectonique des femmes 33 Voix Le Bec de la plume Mobilis in mobilier Tu me libellules Une voix pour Orphée Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Dans la présente abjection des mondes L’Existence poétique Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova L’Impatience Crobards et mounièques L’Appétit de Don Juan Faire des études pour être mendiant On disait Marie-Gasparine Rien qui porte un nom La Ville autour Le Pôle magnétique Des sourires et des pommes Corps antérieur La Tombe d’un jeu d’enfant