Mon chat son chien et le cochon du voisin
Clod’Aria

Ouvrage épuisé

Mon chat son chien et le cochon du voisin, Clod'Aria, illustrations de Jean-Louis Pérou, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 1998, 7.50€, ISBN : 9782840310617

Présentation

Clod’Aria ne compte plus les chats qu’elle a accueillis, les
siens et ceux de passage. Ils sont les héros de ce petit
livre : ceux qu’on « embrasse à défaut d’autre chose », « les
galeux, les croûteux, les sans maître » , les chats disparus
qui « miaulent dans (sa) tête » ... II y a aussi le chien de
Monsieur qui squatte « le meilleur fauteuil » ; et puis, le
cochon que le boucher est venu tuer chez le voisin. Un petit
monde souvent souriant et truculent, mais aussi parfois
tragique et violent qui ressemble fort à celui des humains.
Dans des poèmes dégraissés au plus près, Clod’Aria sait
trouver les mots pour dire la tendresse et l’amour, et ceux
pour s’insurger contre la bêtise et l’ignorance qui excluent
ou qui tuent.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce que nous entendions par ’peinture’ il y a peu de temps encore n’occupe plus aujourd’hui qu’une place infime dans le territoire de tout ce qui revendique ce nom. »
Christian Prigent
Le Sens du toucher

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Une clarté de passage Solaire Dits d’elle La Belle vitesse Maélo La Langue au chat La Langue et ses monstres Pour apprendre la paix à nos enfants En herbe Pleine lucarne Triptike Rire parmi les hirondelles L’Etoffe des Corps Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Les Macchabs vites L’Alimentation générale de Tombouctou Fragments d’une ville fantôme Rien qui porte un nom Petites proses voyageuses Marie-Gasparine L’Errance, la dérive, la trace Les Eaux noires Faire des études pour être mendiant Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) On disait Non lieu provisoire À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Couleur jardin Stabat Mater En toutes circonstances