Tu me libellules
Louis Dubost

9,00 € (8,53 € HT)

Tu me libellules, Louis Dubost, illustrations d'Olivier Mazoué, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2007, ISBN : 9782840312192

Présentation

Un ouvrage raffiné et délicat, comme les ailes transparentes de cet insecte auquel il est consacré : la libellule, sujet commun de multiples petits textes de toutes origines (proverbes, extraits de poèmes, haïkus...) que Louis Dubost a choisis un à un, comme perle à perle, pour composer cet hommage. La légèreté et l’élégance de l’illustration redoublent le charme du recueil.
- Notice du CNLJ-JPL.

Extrait

Entre la lune qui s’en va
et le soleil qui vient
les rouges libellules
- Nikayû (Japon)


Fil d’améthyste
la libellule glisse
dans la clarté blanche
de midi
- Louis Calaferte


Et les libellules qui sont
De petites diablesses
Qui font l’amour avec les pivoines
- Guillaume Apollinaire

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Jardin comme posé
dans ma mémoire j’ai neuf ans.
Le tilleul est rutilant le
silence éclabousse au milieu de l’été et
tant d’abeilles dans les branches.
Ce que je peux m’emmerder ! »
Dominique Fabre
Avant les monstres

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Mon chat son chien et le cochon du voisin Faire des études pour être mendiant L’Errance, la dérive, la trace Les Choses n’en font qu’à leur tête La Langue au chat La Tombe d’un jeu d’enfant Dits d’elle Un alibi de rêve Fragments d’un meurtre L’Alimentation générale de Tombouctou Journal de l’homme arrêté Les Chiens du vent Un habitué des courants d’air La Nuit du libertin Le Sentiment de la nature La Toile de la foraine - Lyon : portrait Colomb, Cortez & Cie Un cri Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime La Mort de Woyzeck Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Parfois Circé ou Une agonie d’insecte Le Bel aujourd’hui Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Maintenant la nuit L’Insu En avant l’enfanfare ! Un éditeur... Voilà !