L'auteur
Vernet Joël

Présentation

Joël Vernet est né en 1954 dans un petit village, aux confins de la Haute-Loire et de la Lozère. Il a été profondément marqué par un long séjour à Gao dans les années 1975. De cette époque date également plusieurs voyages dans le sud algérien et à travers le monde. Il a aussi séjourné durant deux ans en Syrie (1999-2001), à Alep.
Depuis Vingt ans, il a publié de nombreux livres chez différents éditeurs ; l’un d’eux (Le silence n’est jamais un désert) a été traduit en Persan. D’autres traductions sont en cours en arabe. Joël Vernet a également produit un grand nombre d’émissions radiophoniques pour France-culture : de 1983 à 1997, « Les Nuits magnétiques », « Les Chemins de la connaissance ».
Il créa en 1986, la Revue Noir sur blanc, avec Philippe Arbaïzar, conservateur à la BNF.

Bibliographie

Bibliographie sélective :

- J’ai épuisé la ville, Éditions Brandes, 1985
- Lettre à Marine, Éd. Ecbolade, 1987
- Lettre de Gao, Éd. Lettres Vives, 1988
- La Petite Fille au nom d’or, Éd. Le Chêne-Voyelle, 1989
- Lettre à celle qui n’est jamais partie, Éd. du Solier, 1989
- À demeurer ainsi au bord d’un soir, Éd. Palimpseste, 1991
- Lâcher prise, Éd. Noël Blandin, 1992
- Lettres brûlées le long des frontières,Éd. Comp’Act, 1993
- Lettre à l’abandon dans un jardin, Éd. Fata Morgana, 1994
- Le silence n’est jamais un désert, Éd. Lettres Vives, 1995
- Totems de sable, Éd. Fata Morgana, 1996
- Le Silence habité des voyages, Éd. Novetlé, 1996
- Cri de pierre, Éd. Victor Schoelcher, 1997
- La Vie nue, Éd. Lettres Vives, 1997
- La Main de personne, Éd. Fata Morgana, 1997
- Quand la mer roule vers le soleil, Éd. De L’eau, 1998
- Lettre pour un très lent détour, Éd. Filigranes, 1999
- Les ours sont une ombre sur la terre, Éd. Lettres Vives, 1999
- Petit Traité de la marche en saison des pluies, Éd. Fata Morgana, 1999
- Sous un toit errant, Éd. Fata Morgana, 2000
- La Journée vide, Éd. Lettres Vives, 2001
- La Nuit errante, Éd. Lettres Vives, 2003
- François Augiéras, L’Aventurier radical, Éd. Jean Michel Place, 2004
- La Lumière effondrée, Éd. Lettres Vives, 2004
- Visage de l’Absent, Éd. L’Escampette, 2005
- La Montagne dans le dos, impressions du pays dogon, Éd. Le Temps qu’il fait, 2005
- Lentement au désert, lentement, Éd. L’Escampette, 2006
- Pourquoi dors-tu, Jonas, parmi les jours violents ?, ill. De J.G. Badaire, Éd. La Part Commune, 2011
- Vers la steppe, frontispice de J.G. Badaire, Éd. Lettres Vives, 2011
- Journal fugitif au Moyen-Orient (Vers Alep), Éd. Le Temps qu’il fait, 2012
- Rumeur du silence10, Fata morgana, 2012
- L’instant est un si bref éclat, Circa 1924, 2013
- Si un cobra vous regarde dans les yeux, Conte malien et autres diableries, Tertium Éditions, 2013
- Les Petites Heures, Lettres Vives, 2014
- Cœur sauvage, lettre à Marina Tsvetaeva8, L’Escampette, 2015
- Nous ne voulons pas attendre la mort dans nos maisons, mini zoé, Ed. Zoé, 2015
- L’adieu est un signe, Fata morgana, 2015
- La Vie tremblante, hommage à Christian Dotremont11, Le Paresseux éditeur, 2015
- Lettre ouverte à un marcheur déraisonnable, Le Réalgar, 2016
- La Vie buissonnière, Fata morgana, 2017
- Nous partons tous, Epopée pour le théâtre, La rumeur libre, 2018
- Terres nues, Photographies de Jean Hervoche, Éd. de Juillet, 2018
- Le Silence du soleil, (Peintures de Jean-Gilles Badaire), Le Réalgar, 2018
- Carnets du lent chemin, Copeaux (1978-2016), La Rumeur libre, 2019
- L’oubli est une tache dans le ciel, Fata morgana, 2020
- Mon père se promène dans les yeux de ma mère, La Rumeur libre, 2020
- La nuit n’éteint jamais nos songes, Lettres Vives, 2021


5 Ouvrages aux éditions Cadex

  • L’Enfance est mon pays natal
    Joël Vernet
    2000
    Ouvrage épuisé
  • La Mort est en feu
    Joël Vernet
    1995
    7,50 €
  • La Peur et son éclat
    Joël Vernet
    1995
    9,50 €
  • Lettre d’Afrique à une jeune fille morte
    Joël Vernet
    13,00 €
  • Pleine lucarne
    Collectif
    1998
    21,50 €

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

Borghesi GraziellaMagnus TeddyMazoué OlivierRimlinger Nathalie-NoëlleChopin FlorentLaupin PatrickGrenouilleau SophieLemerle CorinneBourg LionelBadaire Jean-GillesShan ShanAutin-Grenier PierreFavier PhilippeGuichard ChristianDíaz-Ronda LeónMartinez BarbaraChavent Jean-PaulSalvaing FrançoisPleynet MarcelinGilard FlorencePerret RodolpheLegrand MaudCrespin MichelBrottet DaphnéCagnard DominiqueLiskaAzri SmailBobillot Jean-PierreBarbéris FlorenceLambersy Werner
Fragments d’un désastre L’Enfant sur la branche Fragments d’une ville fantôme Course libre Fragments du solstice Quatre écoutes du tonnerre Tiens bon la rampe Mobilis in mobilier Faire des études pour être mendiant La Guerre entre les arbres Lavoir de toutes les couleurs Les Visages et les voix Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) gLoire(s) Tacatam Blues Solaire Le Chat La Momie de Roland Barthes Poèmes et lettres d’amour Stabat Mater Chambre de feuilles Les Explorateurs Encyclopédie cyclothymique Profondeur du champ de vol À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Chroniques d’un promeneur assis C’est des poèmes ? Le Sens du toucher Le Voyageur sans voyage C’est l’Eté