Éditions

Après quelques mots de présentation, retrouvez l’actualité des Éditions Cadex

Présentation

La marge comme liberté

4 septembre 2015

Les éditions Cadex sont nées comme naissent les aventures improbables. Non sur un coup de tête — le désir avait eu le temps de mûrir — mais dans l’aveuglement que la nécessité impose. Gérard Fabre a exercé plusieurs métiers très éloignés de l’édition (il faillit même devenir footballeur professionnel) lorsqu’en 1985 il décide de répondre à l’appel que lance en lui la poésie. Le premier titre, Erratiques, de Jean-Claude Hauc paraît en janvier de l’année suivante. La poésie trouve rapidement des formes diverses et (...)

Actualités

Valérie Linder…

13 mai 2019

a la joie de vous annoncer la parution, le 23 mai 2019, de son livre Lisbonne, balades dessinées, aux éditions Chandeigne. Des expositions et rencontres sont prévues : du 13 mai au 18 juin 2019 à la librairie BHV Marais, 52 rue de Rivoli Paris 4ème : exposition de quelques originaux du livre, et rencontre le mercredi 22 mai 16h-18h. du 15 mai au 18 juin 2019 à la librairie-galerie des éditions Chandeigne, 10 rue Tournefort Paris 5ème : exposition d'une sélection d'originaux du livre, et (...)

Gérard Fabre

9 mai 2018

Nous avons l’immense regret de vous annoncer le décès de Gérard Fabre, survenu dimanche 6 mai 2018. Gérard Fabre a fondé les éditions Cadex en 1985. Ses obsèques auront lieu lundi 14 mai à 10h, pour les intimes, au funérarium de Grammont, et à 16h30, au cimetière de Saussines.

Lecture de Petit Traité d’éducation

22 mars 2018

Le lecture de Petit Traité d’éducation lubrique de Lydie Salvayre par Fabienne Courvoisier aura lieu au Midi /Minuit (anciennement Petit 38), du 4 au 8 avril à 20h30, et le dimanche 8 avril à 17h. 38 rue St Laurent 38000 Grenoble Réservation (très conseillée) au 04 76 54 12 30 ou sur le site.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Vladivostok, aller simple La Guerre entre les arbres Mobilis in mobilier Le Bec de la plume Erratiques Le Pôle magnétique L’Impatience Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Goutte d’eau Cheminement vers le rien Dans la présente abjection des mondes Triptike Maintenant la nuit La Ville autour Fragments d’un désastre L’Alimentation générale de Tombouctou La hulotte n’a pas de culotte On disait Rire parmi les hirondelles En avant l’enfanfare ! Dans les jardins mouillés Ciel inversé 1 La Close Billet pour le Pays doré L’Incomparable promenade La Peur et son éclat Le Chat Labyrinthe Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives