Éditions

Après quelques mots de présentation, retrouvez l’actualité des Éditions Cadex

Présentation

La marge comme liberté

4 septembre 2015

Les éditions Cadex sont nées comme naissent les aventures improbables. Non sur un coup de tête — le désir avait eu le temps de mûrir — mais dans l’aveuglement que la nécessité impose. Gérard Fabre a exercé plusieurs métiers très éloignés de l’édition (il faillit même devenir footballeur professionnel) lorsqu’en 1985 il décide de répondre à l’appel que lance en lui la poésie. Le premier titre, Erratiques, de Jean-Claude Hauc paraît en janvier de l’année suivante. La poésie trouve rapidement des formes diverses et (...)

Actualités

Valérie Linder…

13 mai 2019

a la joie de vous annoncer la parution, le 23 mai 2019, de son livre Lisbonne, balades dessinées, aux éditions Chandeigne. Des expositions et rencontres sont prévues : du 13 mai au 18 juin 2019 à la librairie BHV Marais, 52 rue de Rivoli Paris 4ème : exposition de quelques originaux du livre, et rencontre le mercredi 22 mai 16h-18h. du 15 mai au 18 juin 2019 à la librairie-galerie des éditions Chandeigne, 10 rue Tournefort Paris 5ème : exposition d'une sélection d'originaux du livre, et (...)

Gérard Fabre

9 mai 2018

Nous avons l’immense regret de vous annoncer le décès de Gérard Fabre, survenu dimanche 6 mai 2018. Gérard Fabre a fondé les éditions Cadex en 1985. Ses obsèques auront lieu lundi 14 mai à 10h, pour les intimes, au funérarium de Grammont, et à 16h30, au cimetière de Saussines.

Lecture de Petit Traité d’éducation

22 mars 2018

Le lecture de Petit Traité d’éducation lubrique de Lydie Salvayre par Fabienne Courvoisier aura lieu au Midi /Minuit (anciennement Petit 38), du 4 au 8 avril à 20h30, et le dimanche 8 avril à 17h. 38 rue St Laurent 38000 Grenoble Réservation (très conseillée) au 04 76 54 12 30 ou sur le site.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

Petit traité d’éducation lubrique Pleine lucarne Des rêves au fond des fleurs Erratiques Une clarté de passage Le Sentiment de la nature Mon chat son chien et le cochon du voisin Variations sur des carnets L’Absent Pays simple À la Dublineuse Une cigale dans la tête La Mort est en feu Triptike La Couleur tensive L’Œil tourné Autobiographie d’un autre Labyrinthe Le Pôle magnétique La Ville est mosaïque Presque le bonheur Le Vent du dehors Si petits les oiseaux Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte L’Oiseau de nulle part Stilb suivi de Iréniques Le Bruissement des mots Le Taureau, la rose, un poème La Poignée de porte Course libre