Éditions

Après quelques mots de présentation, retrouvez l’actualité des Éditions Cadex

Présentation

La marge comme liberté

4 septembre 2015

Les éditions Cadex sont nées comme naissent les aventures improbables. Non sur un coup de tête — le désir avait eu le temps de mûrir — mais dans l’aveuglement que la nécessité impose. Gérard Fabre a exercé plusieurs métiers très éloignés de l’édition (il faillit même devenir footballeur professionnel) lorsqu’en 1985 il décide de répondre à l’appel que lance en lui la poésie. Le premier titre, Erratiques, de Jean-Claude Hauc paraît en janvier de l’année suivante. La poésie trouve rapidement des formes diverses et (...)

Actualités

Disparition de l’écrivain Hubert...

27 janvier 2020

Nous apprenons la très triste nouvelle du décès de Hubert Mingarelli, ce lundi 27 janvier 2020, à Grenoble. Lauréat du prix Médicis en 2003, il a écrit La Terre invisible (Buchet-Chastel) en luttant contre un cancer. Ce dernier roman figurait dans la sélection du Goncourt 2019. Toutes nos pensées vont vers sa famille, ses amis, éditeurs, lecteurs.

Décès de Colette Touillier

21 septembre 2019

Nous avons l’immense regret de vous annoncer le décès de Colette Touillier, survenu le 15 septembre 2019. Colette Touillier est l'auteur de C'est Papa qui conduit le train, dans la collection du « Farfadet bleu ». Je cite Louis Dubost, fondateur de la collection : Colette était une femme qui bossait la vie, totalement engagée (pas seulement politiquement) dans la relation à l’autre, une vraie « maman » ! Et son petit farfadet reste pour moi un moment lumineux et gratifiant de mon existence d’éditeur : (...)

Albane Gellé…

2 juillet 2019

a le plaisir de vous annoncer la parution de son livre Cher animal, aux éditions La Rumeur Libre. Albane Gellé exprime, à sa manière, tout en littérature, un souhait croissant en Occident : passer sur le versant animal des choses, aller du côté des animaux, s’en approcher au mieux pour mieux les saisir, les ressentir, les vivre, avec empathie et générosité. Elle proclame aussi la conscience nouvelle de vies animales, non pas inférieures, bestiales, bêtement instinctives, comme on l’a longtemps affirmé (...)

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aucun visage ne paraissait jamais aux wagons. Le train bleu n’avait pas de fenêtres.
La glace voilait tout. »
Pierre Cendors
Le Voyageur sans voyage

Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Premières poésies (1950-1955) Une cigale dans la tête L’Homme traversé Fragments d’une ville fantôme Parfois L’Enceinte gLoire(s) La Guerre entre les arbres L’Ordinaire, la métaphysique Ciel inversé 2 On disait Stilb suivi de Iréniques Rien qu’une ombre inventée Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) La Tombe d’un jeu d’enfant Chants de la tombée des jours Cheminement vers le rien Un rossignol sur le balcon Toro Mon chat son chien et le cochon du voisin Casanova et la belle Montpelliéraine Mobilis in mobilier Où qu’on va après ? La Toile de la foraine - Lyon : portrait Un oursin Goutte d’eau Ils Toboggans des maisons C’est l’Eté