Éditions

Après quelques mots de présentation, retrouvez l’actualité des Éditions Cadex

Présentation

La marge comme liberté

4 septembre 2015

Les éditions Cadex sont nées comme naissent les aventures improbables. Non sur un coup de tête — le désir avait eu le temps de mûrir — mais dans l’aveuglement que la nécessité impose. Gérard Fabre a exercé plusieurs métiers très éloignés de l’édition (il faillit même devenir footballeur professionnel) lorsqu’en 1985 il décide de répondre à l’appel que lance en lui la poésie. Le premier titre, Erratiques, de Jean-Claude Hauc paraît en janvier de l’année suivante. La poésie trouve rapidement des formes diverses et (...)

Actualités

Philippe Lekeuche obtient un...

4 février 2006

L'Académie Royale de Belgique vient de décerner le Prix Jean Kobs 2005 à Philippe Lekeuche pour son livre L'Homme traversé, publié chez Cadex en 2003. Le Prix lui sera remis au Palais des Académies le 25 février.

Le Printemps du livre de Grenoble,

3 février 2006

Pour sa quatrième édition, le Printemps aura pour thème « Le Génie des rencontres ». Les auteurs invités pour la poésie sont (sous réserve de modification) : Jean-Pierre Chambon, auteur de Sur un poème d'André du Bouchet (Jacques Brémond), Méditation sur un squelette d'ange avec Mickaël Glück (L'Armourier), Labyrinthe (Cadex, à paraître prochainement) ; Antoine Emaz, De l'air (L'Idée bleue, à paraître en mars 2006) ; Sylvie Fabre G., Le Génie des rencontres (L'Amourier) ; James Sacré, Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t'aime (Cadex), Broussailles de prose et de vers (Obsidiane, à paraître). Et parmi les auteurs représentant le roman et le récit (et les fantaisies...), vous pourrez rencontrer notre ami Pierre Autin Grenier, auteur de Friterie-bar Brunetti (L'Arpenteur).

Théâtre : Christian Prigent à...

2 février 2006

Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d'apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« L’aube était là lorsqu’ils sortirent de la ville. C’était le moment des tristes couleurs dans le ciel. »
Hubert Mingarelli
La Source

La Guerre entre les arbres Le Pôle magnétique Course libre Le Chant du destin La Langue et ses monstres En herbe Le Perron La Mort est en feu Mange-Matin La Traversée des grandes eaux Le Bec de la plume Un rossignol sur le balcon Journal de l’homme arrêté Tiens bon la rampe La Poignée de porte Encyclopédie cyclothymique Des étoiles sur les genoux Maintenant la nuit Circé ou Une agonie d’insecte Chants de la tombée des jours On disait Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Zoophile contant fleurette L’Incomparable promenade L’Homme traversé Toboggans des maisons Pour mon ours blanc Le Vingt-deux octobre Le Sentiment de la nature Cheminement vers le rien