L'auteur
Hauc Jean-Claude

Présentation

Photographie © Daphné Brottet.

Jean-Claude Hauc vit et travaille à Montpellier. Il a codirigé de 1976 à 1992 la revue littéraire Textuerre et a participé durant cette période à diverses lectures de textes et manifestations de l’avant-garde artistique. Il a publié alors en revue de nombreux textes sur la littérature et les arts plastiques : Artension, Art Press, Pictura, Spirales, TXT, etc. Ayant rencontré Gérard Fabre en 1985, Jean-Claude Hauc sera le premier auteur publié par les éditions Cadex auxquelles il confiera par la suite la plupart de ses ouvrages. Au milieu des années 1990, il découvre les libertins et les aventuriers du XVIIIe siècle auxquels il consacre plusieurs livres : « Casanova et la belle Montpelliéraine » (Cadex), « Ange Goudar, un aventurier des Lumières » (Champion), etc. Collaborateur régulier de la revue L’intermédiaire des casanovistes (Genève), il mène désormais de front son oeuvre de romancier et ses travaux d’histoire littéraire.

Bibliographie

 Le Fil du miroir, Graphium Ed., 1980
 Langue nègre, Textuerre, 1981
 Le Détroit des Dardanelles, Indifférences, 1981
 Necromancer machine, Graphium, 1983
 Roman du plus mort que vif, Jacques Brémond Ed., 1984
 Ange Goudar, un aventurier des Lumières, Honoré Champion, 2004
 Le Voyage et la plume, Les Presses du Languedoc, 2004
 Voyage de Casanova à travers la Catalogne, le Roussillon et le Languedoc, Les Presses du Languedoc, 2006
 Mes petites Marquises, RESzone, 2008
 La Nasse, L’Harmattan, 2008
 Aventuriers et libertins au siècle des Lumières, Éditions de Paris, 2009
 Trois femmes des Lumières, Éditions de Paris, 2010

Ouvrages de luxe ou à tirage limité :

 Le Défilé sous l’arche, Coprah Ed., 1978
 Textes, Le Lumen, 1979
 Sacro Bosco, Muro Torto, Rome, 1979
 Erratiques III, IV et V, Carte blanche, 1981
 La Peinture, encore, PARC, Montpellier, 1982
 Kijno (avec Jean-Luc Parant et Bernard Noël), Carte blanche, 1983
 Fusée 3, Carte blanche, 1984
 L’œuvre au noir, Rivières, 2009

Ouvrages collectifs :

 Mémoire(s), Ecbolade, 1981
 Treize configurations, Ecbolade, 1983
 Els Tretze vents, Musée de Céret et Carte blanche, 1984


13 Ouvrages aux éditions Cadex

  • Casanova et la belle Montpelliéraine
    Jean-Claude Hauc
    2001
    10,00 
  • Erratiques
    Jean-Claude Hauc
    1985
    Ouvrage épuisé
  • Fragments d’un meurtre
    Jean-Claude Hauc
    1991
    Ouvrage épuisé
  • Fragments du solstice
    Jean-Claude Hauc
    2000
    Ouvrage épuisé
  • Journal de l’homme arrêté
    Jean-Claude Hauc
    1991
    11,50 
  • L’Appétit de Don Juan
    Jean-Claude Hauc
    1994
    18,50 
  • L’Indifférent
    Jean-Claude Hauc
    2004
    11,00 
  • La Nuit du libertin
    Jean-Claude Hauc
    1998
    20,00 
  • Le Vent du dehors
    Jean-Claude Hauc
    1993
    14,00 
  • Les Eaux noires
    Jean-Claude Hauc
    2004
    12,50 
  • Les Macchabs vites
    Jean-Claude Hauc
    1988
    14,00 
  • Quel sangue... Quella piaga... Une...
    Jean-Claude Hauc
    2000
    7,50 
  • Une voix pour Orphée
    Jean-Claude Hauc
    1996
    11,00 

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« le géranium se balance en infusette au-dessus de ta tête prêt à à tremper ses feuilles dans ta tasse »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

Kerger Bernard Monnereau Michel Perret Rodolphe Damestoy Marina Fortemps Vincent Linder Valérie Barbéris Florence Vimard Jacques Clauzel Jacques Autin-Grenier Pierre Fampou François Cagnard Dominique Leduc Daniel Vernet Joël Hanrez Paul Mahoux Paul Dobzynski Charles Godel Vahé Pons René Gilard Florence Touillier Colette Garcin, Christian Borghesi Graziella Debove Sarah Dupuy-Dunier Chantal Bernager Olivier Elmekki Koraïch Saint-Jean Jacqueline Bourg Lionel Legrand Marie
Goutte d’eau C’est des poèmes ? Le Loir atlantique Chants de la tombée des jours Capitaine des myrtilles La Ville autour Où patiente la lumière L’Homme traversé Zoophile contant fleurette La poésie est facile Un cri Dans la présente abjection des mondes Pour apprendre la paix à nos enfants Presque le bonheur Un alibi de rêve La Ville est mosaïque Tu me libellules Premières poésies (1950-1955) Les Choses n’en font qu’à leur tête La Close On disait Des étoiles sur les genoux Arènes 42 Le Bel aujourd’hui La Momie de Roland Barthes La Chambre bouleversée Toro Chambre de feuilles Quatre écoutes du tonnerre Lavoir de toutes les couleurs